Adaptation du logement : quels sont les droits des séniors ?

Adaptation du logement : quels sont les droits des séniors ?

Lorsque nous avançons en âge, il existe certains droits dont nous bénéficions en matière d’adaptation du logement. Il s’agit d’une solution financière qui permet de rendre l’habitation mieux sécurisée et plus adaptée aux séniors. Cependant, ces soutiens financiers ne sont pas attribués à n’importe qui, car il faut répondre à certains critères. Tout ce qui concerne ces aides financières liées relatives à l’adaptation du logement des séniors dans cet article.   

Adaptation du logement des séniors : de quoi s’agit-il ?

L’adaptation du logement pour les séniors comprend diverses interventions pour rendre leur habitat conforme à leur condition de vie. Étant donné qu’avec l’âge, une personne présente des besoins particuliers, son habitation doit être ainsi réhabilitée. Des travaux s’imposent pour que la maison en question présente le moins de risque possible.  

Voici les principales actions à effectuer pour rendre une habitation optimale aux séniors :

  • Poser des volets roulants qui sont automatiques ;
  • Adapter l’éclairage pour diminuer le risque de chute des personnes âgées ;
  • Installer des équipements particuliers tels que le siège de douche mural ;
  • Réaliser d’autres travaux d’adaptations comme l’installation d’une douche pour sénior, des toilettes plus hautes, des marches ou des revêtements de surface antidérapants, etc. 

Pour plus d’informations concernant l’adaptation du logement des séniors, il est possible de solliciter un conseiller. Il suffit de prendre contact avec un responsable auprès d’un Centre d’Information et de Conseil en aides Techniques. 

Adaptation du logement : quels sont les droits des séniors ?

Qui peut bénéficier des soutiens financiers liés à l’adaptation du logement des séniors ?

Les aides financières qui sont liées à l’adaptation du logement pour les séniors demandent un certain profil. En effet, elles concernent plus particulièrement les retraités qui ont été salariés dans le secteur privé. 

Ainsi, pour profiter de la subvention, un retraité doit répondre à ces conditions particulières :

  • Être retraité d’une entreprise dans le privé et être âgé de plus de 70 ans ;
  • Être âgé de plus de 60 ans, retraité dans le privé et qui présente une perte d’autonomie ; 
  • Être âgé de 70 ans ou plus de 60 ans avec GIR 1-4 et étant domicilié auprès d’un proche salarié d’une entreprise du secteur privé ;
  • Être propriétaire bailleur dont le locataire correspond dans l’un des deux cas premièrement cités. 

Les aides de l’agence nationale de l’habitat pour l’adaptation du logement des séniors

L’ANAH, ou l’agence nationale de l’habitat préconise la réalisation des travaux pour améliorer le domicile des personnes âgées. Cette entité accorde surtout des aides financières pour les propriétaires qui ont des revenus modestes. 

Grâce à elle, les personnes âgées peuvent rester habiter chez eux avec le moins de risque possible. L’organisation peut par exemple alléger les charges des travaux comme le remplacement d’une baignoire par une douche plus adaptée aux séniors. Celle-ci peut également financer la mise en place d’un monte-escalier électrique. En bref, assurer un meilleur environnement pour les grandes personnes. 

Cependant, ce soutien financier pour l’adaptation du logement pour les séniors requiert quelques conditions. Le logement concerné doit avoir plus de 15 ans à la date où la demande a été effectuée. Toutefois, cette condition n’est pas exigée quand il s’agit des travaux d’adaptation du logement relatifs aux besoins des personnes âgées. Elle n’est pas également valable pour les séniors présentant un handicap. Pour plus d’informations, il est recommandé de consulter le site officiel de l’ANAH.